Tel : (+212) 523 31 28 06
Connexion S'inscrire

Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Create an account

Fields marked with an asterisk (*) are required.
Name *
Username *
Password *
Verify password *
Email *
Verify email *

Actualités

Le CE3M primé en Corée du Sud

Le Cluster d’Electronique, Mécatronique et Mécanique du Maroc (CE3M) a décroché le grand prix de la meilleure innovation technologique ainsi qu’une médaille d’or pour son projet «DUST-OUT», dans le cadre du Bitgaram International Exposition of Electric Power Technology (BIXPO) 2018 qui s’est tenu dans la ville de Gwangju en Corée du sud du 1er au 3 novembre.

Avec plus de 70.000 participants, 680 entreprises venues de 70 pays comme les USA, Canada et Russie, le BIXPO est aujourd’hui une plateforme qui met en avant les dernières tendances technologiques dans le domaine de l’électricité et les énergies renouvelables. Le «DUST-OUT», qui a suscité l’intérêt de toutes les parties prenantes au BIXPO 2018, est une solution Deep-Tech qui traite de la problématique de salissure des installations solaires en ayant recours à plusieurs innovations à la fois comme l’intelligence artificielle, les nano-capteurs et les systèmes IoT. Il s’agit d’un système digital d’aide à la décision destiné aux opérateurs énergétique visant l’optimisation des opérations de maintenance et de nettoyage des installations solaires et qui s’adapte à plusieurs technologies simultanément (PV, CSP et Héliostat).

Rappelons que le cluster CE3M est un écosystème industriel ayant pour mission d’accompagner le développement des innovations au sein du tissu industriel à travers des projets collaboratifs. La cheville ouvrière du projet «DUST-OUT» est l’entreprise marocaine PilliotY, qui perce dans le développement de solutions IoT (Internet des objets) dans les domaines de l’industrie 4.0, l’énergie et les smart-cities. Ce projet est un exemple concret des projets collaboratifs ayant réuni plusieurs entreprises marocaines complémentaires apportant chacune un savoir-faire industriel, technique ou technologique selon son domaine d’expertise.

 

Initiative CNRST

Rattraper le retard de compétitivité par l’innovation, telle était la principale recommandation du dernier rapport de l’OCDE, sur l’économie marocaine. En effet, la compétitivité d’un pays et de ses entreprises, réside dans sa capacité d’innovation, pour développer la compétence de créer, d’évaluer, d’adapter, de diffuser et d’exploiter économiquement les nouvelles technologies rapidement et avant la concurrence Avec la rapide évolution des technologies, et dans un contexte de mondialisation avec des pays émergents à grande capacité de production, innover est le seul moyen de sortir d’une concurrence directe par le prix et d’orienter son marché vers un marché à concurrence par l’innovation.

L’écosystème de l’innovation au Maroc, doit développer de nouvelles technologies et techniques qui lui permettent de produire et vendre des produits nouveaux et innovants, ou améliorer la qualité de produits existants.
Tous les acteurs de l’écosystème sont interpellés et ont un rôle à jouer, notamment les institutions d’enseignement supérieur et de recherche, qui à travers leurs missions de diffusion et de production des connaissances, constituent un vecteur essentiel d’innovation dans l’économie du savoir. Elles sont appelées à s’ouvrir sur le monde économique pour orienter le savoir académique vers des applications économiques.

Depuis des décennies, des rapports et documents émanant de plusieurs instances révèlent la prise de conscience des pouvoirs publics du rôle déterminant que les institutions d’enseignement supérieur et de recherche et le monde économique ont à jouer dans le développement économique, et des initiatives ont été lancées dans ce sens.
Force est de constater, que les résultats des différentes initiatives et politiques élaborées restent en deçà des potentialités et des ambitions visées, Le système national d’innovation est encore en phase de construction et souffre, d’un certain nombre d’insuffisances, notamment :

  •  La discontinuité dans les initiatives lancées et le manque de synergies et de connexion des différents acteurs de l’écosystème de l’innovation.
  • Certains acteurs de l’écosystème ont besoin du renforcement des capacités et du développement des compétences
  • Le maillon faible de la chaîne demeure le financement

Pour capitaliser sur l’existant et bâtir une feuille de route pour les 4 années à venir, le CNRST lance avec le soutien de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), l’initiative « TechTamkeen», pour promouvoir la valorisation de la recherche et le transfert de technologie et ceci en impliquant divers parties prenantes, notamment le réseau des clusters marocains.

Un atelier de lancement est prévu le 8 novembre 2018, avec à l’ordre du jour, l’identification de personnes ressources concernées par l’innovation et le transfert de technologie dans la perspective de la création d’un réseau marocain d’experts dans le domaine ; et la constitution d’un comité de pilotage de l’initiative.

La BCP lance un programme d’innovation pour les star-up africaines

Le groupe Banque centrale populaire (BCP), un établissement bancaire international a lancé un programme innovant au bénéfice des star-up africaines et d’ailleurs dénommé « Fintech Challenge» à l’effet de permettre à celles-ci d’accéder à de nouveaux marchés pour développer leurs activités, a appris APA mardi de source officielle.

« Conscient du rôle que peuvent jouer les start-up dans la  transformation du secteur bancaire, le groupe BCP annonce le lancement  de la première édition de son programme d’innovation baptisé Fintech  Challenge », rapporte un communiqué de cette institution transmis à APA.

Un appel à candidature est ouvert jusqu’au 23 décembre 2018, ajoute le  texte, afin d’identifier les star-up les plus prometteuses d’Afrique et  d’ailleurs qui deviendront des « partenaires à part entière » du groupe  BCP.

« A l’issue de ce programme d’innovation inédit, les star-up  sélectionnées auront la possibilité de signer un contrat avec la BCP.  Ces jeunes entreprises bénéficieront de l’accès à de nouveaux marchés,  de l’expertise métier d’un groupe financier universel, du potentiel  significatif de son écosystème en Afrique ainsi que d’un programme  d’accélération dédié », explique l’institution soulignant, qu’il s’agira  de proposer à ces entreprises « un partenariat mutuellement bénéfique »  qui repose sur le déploiement de solutions innovantes.

Un événement  inaugural du « Fintech Challenge » co-organisé avec la banque atlantique  autour du thème « Banque-Star-Up: quels modèles de collaboration, pour  quels impacts?» est prévu le 23 novembre prochain dans la capitale  économique ivoirienne, conclut le communiqué. Le groupe BCP est l’une  des premières institutions bancaires du Maroc et est présent dans 28  pays dans le monde.

Source

Expo Dubai 2020

Expo Dubai 2020: Innovation Impact Grant Program

Avez-vous une solution innovante qui peut améliorer la vie des gens ou préserver la planète – ou les deux?

Le programme de subventions à l’innovation d’Expo Life, qui vise à financer des solutions innovantes et uniques reflétant les thèmes d’Expo 2020 : la mobilité et la durabilité est conçu pour vous apporter des financements adéquats.

Le programme fournit un financement pouvant atteindre 100 000 Dollars USA, aux start-ups at aux projets du monde entier en fonction de leurs capacité à influencer positivement l’environnement… Soumissionner avant le 2 décembre 18 sur ce lien 

Plus d’information sur https://www.expo2020dubai.com/expo-live/Innovation

A non-profit association from morocco joins IFIA

Cluster of Electronics, Mechatronics and Mechanics of Morocco (CE3M), a non-profit association from Morocco, is admitted as IFIA’s corresponding member according to the majority of the Executive Committee members’ votes cast in the 22nd virtual session dated November 23, 2018.

CE3M has been actively promoting the culture of invention and innovation in Morocco since 2011 by federating training and research environment around collaborative project between universities, inventors, industrial, research and technical centers in the sector of Electronic, Mechatronic and Mechanic.

CE3M aims to promote innovation, strengthen Morocco’s industrial potential in the Electronics sector, support and help to develop the competitiveness of Moroccan SMEs, create the right environment for the emergence of high value-added activities by bringing together the different stakeholders around structuring projects (universities, laboratories, technical centers, major contractors, SMEs / SMIs, institutions …) and organize exhibitions and competitions of inventions.

The CE3M collaborative projects contribute to the creation and production of products and services that are able to impose themselves at national and international level, and fulfill the innovation demands of SMEs and major clients in Morocco and abroad.

The Cluster also develops industry-research-training partnerships, nationally and internationally, in the Electronics, Microelectronics, Railways, Aeronautics, Automotive, Medical, Energy and all integrating electronics industries sectors.